Aspects sociaux

Lorsque la maladie apparaît, les familles sont éprouvées par la souffrance de leur proche et par les réaménagements nécessaires aux changements imposés par la maladie. Leur soutien passe aussi par un partenariat avec les travailleurs sociaux. Il s'agit d'amener aussi bien des solutions concrètes qu'un espace d'écoute.

Les préoccupations sociales au moment du diagnostic et tout au long de l'évolution de la maladie concernent les questions de remboursement de dépenses de santé, les arrêts de travail et indemnisations diverses et l'ensemble des prestations facilitant le maintien à domicile. Considérons les successivement.
Tableau : explication des sigles utilisés dans le domaine social

  • Le remboursement des dépenses de santé : Les frais d'hospitalisation (ALD, ETM et FJ) et la couverture sociale (mutuelle et CMU).
  • Les arrêts de travail :
  • L'indemnisation financière en cas d'arrêt maladie sera différente selon le statut du patient (fonctionnaire, salarié du secteur privé, artisan, commerçant…). Elle permet le versement d'IJ et/ou de compléments de salaire.
  • Le mi-temps thérapeutique avec une reprise de l'activité professionnelle à temps partiel compléter par des IJ (sous conditions administratives et médicales).
  • Le passage en invalidité : trois catégories différentes existent selon la réduction de la capacité au travail du malade et son état de dépendance évalué dans l'accomplissement des actes de la vie quotidienne.

  • Les autres prestations :
  • Par le biais de la COTOREP (Commission Technique d'Orientation et de Reclassement Professionnel) :
  • les principales allocations financières (AAH et ACTP)
  • les principaux avantages sociaux (CI, macaron GIC).
  • Pour les personnes de plus de 60 ans, l'APA (remplace la PSD) depuis le 01.01.2002, sous conditions médicales, administratives et financières.
  • Par rapport à la CAF, du fait de l'ETM, un abattement sur les ressources de l'ordre de 30% peut être sollicité lorsque le malade peut justifier de 6 mois d'arrêt de travail consécutifs indemnisés au titre d'une ALD.

  • Les aides à domicile sont possibles par :
  • Les différents types de service : SSAD, HAD, auxiliaire médical, aide-ménagère, travailleuse familiale, tierce personne, portage de repas à domicile, télé-alarme…
  • La prise en charge financière du maintien à domicile avec pour les soins la Caisse de Sécurité Sociale dont dépend le patient et pour les services annexes différentes aides selon des critères à la fois administratifs, financiers et médicaux.

  • Les établissements de soins : l'orientation d'un patient en établissement de soins de suite est une question difficile du fait des structures d'accueil en nombre encore insuffisant. Plusieurs facteurs sont à considérer (cf schéma suivant) avant le transfert en établissement.

  • Schéma : facteurs d'orientation d'un patient en établissement de soins de suite 


    Les informations données ci-dessus apportent des éléments généraux sur les principaux aspects sociaux concernant les patients atteints d'une pathologie cancéreuse.
    Chaque situation étant singulière, en cas de besoin, l'assistante sociale du service d'hospitalisation référent ou l'assistante sociale du secteur peut être sollicitée. Leur collaboration étroite avec les différentes partenaires de la santé intra ou extra-hospitalière permet d'optimiser la prise en charge globale du malade.

    Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site