Bases physiopathologiques de la douleur

L'influx douloureux est véhiculé par deux grandes voies :

  • l'une correspond à la douleur rapide véhiculée par les fibres A delta (A) responsable de la douleur localisée et précise capable de discriminer la topographie, la qualité. Elle rejoint le thalamus latéral par le faisceau néo-spino-thalamique puis le cortex sensitif avec les aires S1 et S2 (voie de la sensation). 
  •  

     

  • l'autre est celle de la douleur tardive diffuse véhiculée par les fibres C amyéliniques, responsables de la douleur diffuse lente. Après un relais au niveau des structures du tronc cérébral, l’information douloureuse rejoint le thalamus médian, puis les structures limbiques et le cortex frontal (voie de l’émotion et du comportement).
  •  


    Cette dichotomie entre un système qualitatif d'analyse rapide spatio-temporelle de la douleur et un système lent véhiculant la douleur diffuse se retrouve à tous les étages de la transmission sensitive nociceptive.

    Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site