Concept et domaine d'application des Soins Palliatifs

1. Concept et domaine d'application des Soins Palliatifs


Le concept des Soins Palliatifs donné dans la définition de la SFAP est issu du mouvement des hospices anglais dont la fondatrice est Cicely SAUNDERS.

Les patients qui requièrent de tels soins (le plus souvent, mais non exclusivement, des patients cancéreux) ne sont pas toujours faciles à identifier pour le clinicien car la frontière n'est pas nette entre phase curative et phase palliative de la maladie : un même patient peut nécessiter alternativement, voire en même temps, des soins à la fois curatifs et palliatifs. Aujourd'hui, dans l'évolution actuelle du mouvement des soins palliatifs en France et dans le monde, on peut dire que :

  • La phase curative est une période dans l'évolution naturelle d'une maladie potentiellement mortelle pendant laquelle la guérison, ou du moins une rémission complète et durable, est une attente réaliste. Le pronostic vital n'est pas en jeu.
  •  

     

  • La phase palliative est celle où le pronostic vital est engagé de façon irrémédiable et l'incurabilité certaine. La maladie est évolutive. Deux phases palliatives peuvent être distinctes, l'une où des soins spécifiques ont une place pour obtenir un ralentissement de l'évolution de la maladie ; l'autre, la phase terminale proprement dite, où plus aucun traitement spécifique n'a d'intérêt. Longtemps, les Soins Palliatifs ont été assimilés à la phase terminale des maladies.
  •  


    Le schéma suivant résume l'intrication des approches palliatives et curatives. Certaines équipes préfèrent parler de "soins continus". En cancérologie, les soins palliatifs correspondent en partie aux "soins supportifs" (ou soins de support) destinés au maintien de la qualité de vie des patients depuis l'annonce du cancer jusqu'à leur guérison ou leur décès. 

    Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

    ×