Diagnostic positif

3.1. Diagnostic positif


Quatre éléments sont nécessaires et suffisant au diagnostic de SDRA : 

  • 1 : Le patient présente une détresse respiratoire aiguë (ce qui exclue les maladies chroniques type fibrose interstitielle, sarcoïdose, insuffisance respiratoire en décompensation).
  •  

     

  • 2 : L’hypoxie est sévère et résistante à l’oxygénothérapie seule. Son importance est évaluée par le rapport PaO2/FiO2 en l’absence de PEEP (pression positive télé-expiratoire). Ce rapport est inférieur à 200 dans le SDRA. Lorsque ce rapport est entre 200 et 300, on parle d’ALI (acute lung injury), car l’état du patient n’est pas assez grave pour rentrer dans la définition du SDRA.
  •  

     

  • 3 : La radio thoracique de face montre des images alvéolaires non systématisées, bilatérales, diffuses, compatibles avec un œdème pulmonaire. Ceci exclue les hypoxies après embolie pulmonaire ou les atteintes d’un seul poumon (pneumopathie…). Attention ces images peuvent être unilatérales voire absentes au début. Classiquement on décrit 3 stades : opacités en verre dépoli puis opacités réticulo nodulaires puis fibrose en rayon de miel.
  •  




  • 4 : Cet œdème pulmonaire ne doit pas être la conséquence d’une défaillance cardiaque gauche (cf ci-dessous).
  •  


    D’autres éléments peuvent être utiles mais non indispensables au diagnostic (compliance thoraco-pulmonaire effondrée, baisse de la Capacité Résiduelle Fonctionnelle, shunt intra pulmonaire).

    Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site