Douleur

La douleur est fréquente en soins palliatifs. Son évaluation et son traitement sont décrits dans la Leçon 66 (module 6 : douleur – soins palliatifs - accompagnement. Corpus médical anesthésie-réanimation).


On rappelle cependant que la morphine ne présente aucune contre indication à son utilisation chez un patient en phase terminale avec des douleurs nociceptives intenses. La posologie de départ est de 1 mg/kg/jour sauf chez l'insuffisant rénal et la personne âgée (0,3mg/kg/jour). L'augmentation progressive des doses se fait en moyenne par palier de 30 à 50 % par jour. La diversité des morphiniques forts maintenant disponibles en France pour la douleur (morphine, hydromorphone, oxycodone, fentanyl) et la multiplicité des formes galéniques disponibles (comprimé, gélule, solution buvable, solution injectable, patch transdermique, bâtonnet transmuqueux) offrent des possibilités thérapeutiques importantes qui ont trop longtemps fait défaut.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×