Incidence, pronostic

2. Incidence, pronostic


Sept pour cent des patients admis en réanimation présentent un SDRA d’après une étude française de 1996. La mortalité est variable entre 30% et 70%. La mortalité est différente suivant les étiologies. La mortalité est supérieure chez les patients « médicaux » versus « chirurgicaux ». La mortalité est plus faible en cas de SDRA isolé (20 à 30%), alors que le pronostic est plus sombre lorsque le SDRA n’est que la composante respiratoire d’un état de défaillance multiviscérale.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×