Physiopathologie

5. Physiopathologie


Le SDRA est caractérisé par un œdème pulmonaire aigu en rapport avec une augmentation de perméabilité de la membrane alvéolo-capillaire. Il s’agit d’un processus inflammatoire dont l’origine peut être pulmonaire ou extra pulmonaire. 

Ce processus est extraordinairement complexe. Il entraîne une synthèse de cytokines pro-et anti-inflammatoires en très grande quantité. Cette synthèse de médiateurs dépend d’éléments cellulaires (macrophages, PNN, monocytes, lymphocytes, plaquettes et cellules endothéliales).



La complexité et le nombre d’acteurs de cette réaction inflammatoire explique probablement qu’aucune thérapeutique immunomodulatrice n’a fait la preuve d’une efficacité clinique. Dans un certain nombre de cas, cette réaction inflammatoire peut s’étendre à d’autres fonctions de l’organisme (hépatique, rénale, hémodynamique, neurologique). Le SDRA n’est alors que l’aspect pulmonaire d’une défaillance multiviscérale (SDMV), de pronostic plus sombre.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×